Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
EMILIE LECOMTE

EMILIE LECOMTE

Trail et montagne, le partage d'une passion..

Publié le par emy
Publié dans : #NEWS

Non non, je n'ai pas abandonné!


Mais ne le dites à personne, je mène secrètement un combat en parallèle à la course pour la 4ème fois: je trust le trophée de la loose!... A ce jeu là il faut dire que je met pas mal de chances de mon côté quand même:

Quoi de pire que l'abandon? la contre perf? non pas sûr, celle la peut arriver n'importe quand à n'importe qui mais au moins on s'est arraché à aller au bout, il sera bien temps plus tard de se poser les bonnes questions...

La blessure? Ben celle là fait malheureusement partie du jeu, et y a un moment ou il devient déraisonnable de lutter sous peine de la trainer comme un boulet au pied pour un bon moment... Tiens bah à propos de "boulet" parlons en! Puisque justement j'ai trouvé pire que tout ceci: SE PERDRE à environ 8km de l'arrivée!!!...

Si si c'est possible, je l'ai testé pour vous! En fait on ne s'est pas vraiment "perdu" au sens ou on ne savait pas ou aller, non, on a suivi du balisage, si si, de la belle rubalise rouge, mais.... Celle qui traçait le RETOUR du 26km!! nous étions donc tranquillou à contre sens entrain de rentrer par l'ALLER soit un bon petit ralongui d'environ 8,5km (Soit le double de la distance restant officiellement), et je ne parle pas du D+ qui va avec évidemment...


Quand on aime, on ne compte pas, oui je sais je suis adepte du concept, c'est peut-être parce que je n'aime définitivement pas les distances courtes que m'on inconscient a trouvé le moyen d'en rajouter un peu, mais là il faut se remettre dans le contexte de la course.... Retour donc sur "mon"Ventoux de substitution rallongé:

 

 

" Je suis assez peu détendue ce matin, et assez peu confiante sur l'état de forme, j'ai bien peur d'avoir un peu trop chargée la mule ces dernières semaines, mais l'envie est là et je suis presque contente de m'aligner au départ, sur une course que je sais être belle, même si la distance n'est pas celle que je préfère...

Pourtant ambiance pluvieuse, je devrais me réjouir... Parcours de subsitution annoncé...mmmhh dommage, pas de sommet cette année, ça change encore pas mal les paramètres de la courses.... Tant pis, il va falloir faire avec; Serge nous à promis un vrai parcours de substitution et pas un tracé "au rabais" pour reprendre ses mots. Et je confirme, bien que typé "rouleurs", nous n'étions pas en reste sur l'aspect "physique" du parcours: De bons coups de culs étalés un peu partout avec des relances de tous les côtés, du changement de rythme à gogo, un peu de neige pour rendre le début de la descente plus joueuse, mais sans difficultés majeures.

 

La sirène sonne le lâché des fauves, et nous déboulons sur la route comme des sourds à prêt de 20km/h (relevé suunto), je me surprends à être très, (trop) prêt des garçons en bout de ligne droite avant d'attaquer la descente... mmhh pas bon, j'ai une fois de plus pris un départ bien trop rapide....je devrais pas tarder à le payer...

ça ne loupe pas, je vois très vite Céline Lafaye, puis Sandra Martin, puis Sandrine Motto-Ros revenir sur moi, puis Maud Combarieu un peu plus loin dans la montée qui nous fait déboucher sur le premier croisement de route...

 

Dés les premières pentes, ça se confirme, les jambes ne répondent pas ce qu'elles devraient, et le cardio est bien trop haut...ça craint va falloir s'arracher... J'arrive à garder assez peu d'écart avec la tête chez les filles jusqu'au ravito 1; je ne dirais pas "rester au contact" car je ne vois déjà plus Maud depuis un moment...En fait je ne vois plus grand chose depuis un moment... Si, j'arrive à entendre et à entrapercevoir mon chéri aux intersections de routes, qui m'encourage tout ce qu'il peut en se faisant rincer à m'attendre, de longues, (très), longues minutes...  " Mais qu'est ce qu'elle fou la LECOMTE, ça fait des plombes que la fusée Dewalle est passée..."  J'imagine que c'est ce qu'il doit penser au moment ou il prend cette longue vidéo, que je ne diffuserai pas, dans mon intérêt.... ;-)

 

Ravito 1 km14, je suis dans le timing estimé, mais les sensations étant plutôt dans le "rouge noir carbo", je n'en suis pas moins rassurée... Et je file...

 

Je me retrouve très vite avec un coureur tout de rouge et blanc vétu, avec qui j'échange de bref "phrases" du type, "oui" "non" "merci", (au moins je ne vais pas le saouler avec des histoires de filles à ralonge!... ;-)). C'est Florian Grosso, avec qui j'avais échangé un peu sur FB, et nous faisons ici véritablement connaissance. Bon, pas sous mon meilleur jour, j'en suis bien désolée Flo (;-))... On est calés sur le même rythme, et je dois dire qu'il m'est d'un très grand soutien moral, et d'une très agréable compagnie!

 

Nous entamons la descente à la piste des 1500, le brouillard est là, et la pluie bien froide, nous laisse imaginer qu'au sommet nous aurions bien dégustés...

Nous échangeons enfin quelques mots avec Florian, le temps de parler de nos projets pour la saison, et ça fait du bien de se changer les idées;

Les idées que je n'ai pas très claires d'ailleurs, premier gel pris un peu tardivement, après avoir ressenti la sensation de jambes "vidées", trop tard donc...

 

Et hop une petite "boite" dans la descente en single, ou je trébuche sur une pierre et m'envoi valdinguer toute de l'avant, réception la tête sur les cailloux... Je suis en travers du chemin, et bien sonnée; je mets quelques secondes à reprendre mon souffle et à remettre de l'ordre dans la tête; Florian est là et m'aide à me relever, s'enquiert de savoir si tout va bien... Sans trop réfléchir, je lui dit "ok c'est bon on y va"; et tout en courant je vois une larme de rouge se glisser gentiment mais surement sur mon oeil gauche, je passe la main, mince ça saigne... Ce ne doit pas être trop grave a priori, j'ai mal mais sans plus, le froid apaise la douleur, et ça ne coule pas tant... On continu, on verra au ravito...

 

Ravito 2, pointage à 3 minutes de Maud Combarieu... Je traverse en express la tente, je vois mon loulou, qui tente de me dissuader de continuer à la vue de ma blessure sur le crâne, mais je suis absolument résolue à finir même en rampant s'il le faut... Du coup je ne m'attarde pas, le mode "pilotage automatique" est enclenché le prochaine arrêt sera la ligne d'arrivée... Franck du coup ne m'informe pas des écarts, mais de toute façon dans la tête j'ai déjà fait fi de la place et me concentre (enfin presque), juste sur la suite du parcours...

 

Je continu ce single qui rattrape le GR91B, passe le Jas des landérots, le jas du piè gros, puis débouche à Mazanet sur la large piste, et là, c'est le drame international.....

 

Nous sommes donc à hauteur du virage, ou d'habitude, chaque année le tracé du trail du Ventoux nous fait remonter sur la droite, continuer légèrement la piste sur environ 1km pour attrapper le début de la descente un peu technique qui plonge dans la combe de Malaval par les rochers du midi....  Donc machinalement mon cerveau de blonde ne se pose pas plus de question, et mes yeux ne cherchent pas à trouver une rubalise, et je file, comme d'hab à droite... Il y a pas mal de brouillard, mais j'aperçois des coureurs dans la montée.. Je ne cherche donc pas de balisage puisque je suis confortée dans l'idée que ç'est la bonne trace puisqu'il y a des coureurs devant...


A hauteur de la traditionnelle bifurque sur la gauche, tiens bizzarre, la trace nous fait continuer à monter sur la droite au lieu de descendre... Etrange, mais bon vu que c'est balisé, inutile de "baliser"... Elle est longue quand même cette montée, elle nous fait remonter jusqu'à la côte 1250...Et le balisage est peu évident... Forcément!! Puisque en fait, on est tout simplement entrain de remonter le tracé du RETOUR 26km! Donc, on finit tout naturellement par retomber sur l'ALLER de notre tracé!... rhooo les enclumes!! Je dis "les" parce que sur ce coup là nous sommes 5 à nous battre pour le trophée de la loose... Et je joue contre 2 filles dans ma catégorie: Juliette Blanchet et Mélanie Rousset! Désolée les garçons, il n'y a qu'un trophée mais parce que c'est vous, on veut bien vous aider à la partager avec nous....


En fait, j'arrive au niveau du ravito 1 mais sans me souvenir de l'endroit, ou sans le reconnaitre dans ce sens là en fait... Il n'y a plus rien de l'orga ni personne, juste un camion de militaires, à qui je demande "excusez moi vous savez ou est la trace?" "ah non nous on sait rien" "est ce que vous avez vu des coureurs" "non on n'a vu personne", bon ok sympa les gars, soit ils me prennent pour une blonde, soit ils sont vraiment pas cool, ou alors je me suis totalement plantée... j'avance vers la route... Toujours pas de balisage, je tourne la tête sur la gauche, et là, je vois un bidasse qui me dit, "si il est là le tracé", juste derrière lui en fait. Ah cool, c'est bon... Je trace ma route, le petit groupe pour le trophée de la loose me poursuit non loin à quelques encablures....

 

Et là!... Qu'elle n'est pas ma surprise quand je débouche sur le croisement de route ou je vois une flêche orange au sol indiquant le tracé dans le sens inverse!.... ni une ni deux, mes neurones sont reconnectés, et miracle je me rend enfin compte que nous somme sur le tracé de l'ALLER!!!..... Pffffff

Le prôblème c'est que aucun de nous évidemment n'a idée de l'endroit ou l'on a pu se planter... Nous sommes à hauteur du Belvédère à ce moment, et la seule chose qui nous semble logique à faire est de poursuivre jusqu'à l'arrivée plutôt que de retaper toute la remontée qui nous a mis de toute façon totalement hors course du coup...

Nous nous regardons Juliette (47), Vindhya Saravane (1121) Christophe Baudy (484) et moi, complètement dépités, bon, ben de toute manière faut bien rentrer, alors nous reprenons notre route, le coeur gros, en tout cas en ce qui me concerne, j'ai une grosse envie de pleurer à cet instant... Je me dit "punaise tout ça pour ça?! s'arracher comme jamais et même pas être classée au final!..." y a vraiment de quoi avoir les boules!!

 

Note bien, que le "retour" par l'"aller" n'est pas si déplaisant sur l'aspect purement technique de la chose... Mais bon, quand il caille, qu'il pleut que tu es transi de froid et que tu ne sens plus ni tes avants bras ni tes mains depuis une vingtaine de kilomètres, il n'est pas vraiment temps de faire durer le plaisir....

 

Nous arrivons sur la fameuse ligne droite du départ, perpendiculaire à la route d'ou déboulent les coureurs sur le bon tracé, eux... Et les gens venus encourager, nous félicitent, en nous demandant si nous avons pris un raccourcit.... Nous rigolons "jaune", (intérieurement beaucoup), et les remercions tout de même au passage pour leur soutien...

Nous tenons à passer tous les 4 la ligne d'arrivée ensemble, Mél nous rejoins à peine plus tard... Le petit groupe pour le Trophée de la Loose est arrivé au bout, avec pas vraiment d'esquisse de sourire sur les lèvres, c'est dur sur le coup, on en rira surement plus tard... De mon côté je peux compter sur mon chéri pour me chambrer un bon bout de temps et me faire porter ce dossier aussi longtemps que celui de Sodebo...

Nous sommes "PM" (Nde: Poste manquant pour les initiés à la CO...) mais pas "Abd", il est de bon ton de le péciser... D'autant que du coup nous comptons 52km pour 2778M+...

 

Et voilà comment en "osant" raconter toutes ces péripéties à la petite équipe de l'organisation de Serge Jaulin, nous nous sommes retrouvés avec Franck à accueillir le dernier coureur, qui lui est arrivé par le bon tracé s'il vous plait! :-)

Les bras chargés de l'excellent vin du Ventoux, de quoi noyer mon chagrin et oublier très vite cette mésaventure...

 

Un grand Merci à Serge et à toute son équipe pour cette nouvelle édition, bien menée, avec de bonnes décisions prises et de bonnes solutions apportées, comme quoi quand on prend le temps de faire les choses et qu'on les fait avec passion, on arrive à offrir une super course aux coureurs...

 

Merci tout plein à mon chéri pour avoir supporté ces attentes interminables sous la pluie, et avoir été présent partout, comme toujours, t'es au top! ;-)

 

Merci également du fond du coeur à Florian Grosso pour toute cette moitiée de course passée ensemble c'était top, et bien motivant!

Merci biensûr à notre petit groupe de 5, j'espère que vous ne m'en voudrez pas pour nous avoir renommés "le groupe de la loose", nous nous comprenons... ;-)

 

Et merci à vous tous qui nous avez suivis et soutenus sur ce Trail du Ventoux, à très bientôt pour de nouvelles aventures sur la bonne trace! ;-)

 

 

Vive les cartes IGN, vive le Trail et vive la vie!

 

emy

 

 

 

 

 

 

 

 



Commenter cet article

Vindhya 28/03/2013 20:27

Hey Hey,

Après s'être perdu sur les chemins, on se retrouve sur le blog d'Emilie... Trop fort.
C'est sur qu'on se souviendra un moment de cette course et je te rejoins sur cet espèce de lien invisible qui fera remonter ce souvenir en se recroisant.
J'ai eu vent de la "vraie" fin du parcours, il parait que c'était un peu plus roulant :)
Déjà envie de remettre ça, mais sur les bons chemins cette fois !
A bientôt.
Vindhya

Juliette 28/03/2013 15:18

Fière d'être membre du team de la loose! N'y appartient pas qui veut, et là on a passé les sélections haut la main...
Il m'était déjà arrivé de perdre le chemin sur d'autres courses mais là, c'est quand même une autre dimension... 10km de rab, et même pas sur le bon parcours, on va avoir du mal à faire mieux!
Enfin c'était sympa de faire un bout de chemin avec vous cinq. On pourra en rigoler longtemps. Je pense qu'on le mérite!
a+ sur les chemins, et sur les bons cette fois!
Juliette

Fanny C (34) 28/03/2013 12:40

Pour les Calanques, je veux bien que tu m'aide. Marseille-Cassis me paraît pas mal mais je préfèrerais une boucle, tu aurais ça ? On part à la journée avec un pique-nique, donc 6-7h c'est bien (bon
6-7h pour moi c'est 4h pour toi... quoique je me défends bien en escalade, donc s'il faut crapahuter ça me va !^^).
Ce sera le dimanche 21 avril, d'ailleurs si ça te tente, ou que tu es dans le coin, n'hésite surtout pas ! Je suis loin d'avoir ton niveau, mais il y aura d'autres amis à moi à priori, on fera peut
être des petits groupes pour que chacun prenne du plaisir (je te fais partager "l'évènement" sur facebook).

Merci en tout cas, c'est super gentil !!!!
Biz

Fanny

2ni 27/03/2013 20:25

Très chouette texte, vraiment, et ce, malgré le résultat final, dû à cette petite "erreur d'aiguillage" ! J'adore ta façon de d'en parler... et de "rebondir" !
Bravo Emy !!!

emy 28/03/2013 08:48



Je ne me mérite pas ce joli compliment mais il me va droit au coeur mon Denis, merci


A très vite sur un vélo!


des bisous, emy



Vindhya 26/03/2013 20:16

Lost but not loosers

Il fallait bien un commentaire du team des lost alors le voilà.
Avec le recul pas de réelle loose, voilà pourquoi :
- On a quand même passé la ligne d'arrivée (pas de DNF)
- More kilometers, more fun (ce n'est pas de moi)
- On a fait une plus grande sortie, c'est bon pour la suite de la saison
- Le parcours était magnifique, dans un sens et dans l'autre :)
- Et pour moi un peu plus égoïstement c'était un petit privilège de me retrouver avec vous et un plaisir de partager ce moment un peu inédit et complètement absurde

Et puis avec peu de jambes et une blessure à la tête, quelle énergie et quelle volonté tu as montré... Ca aussi c'est une (petite) victoire !

Alors après deux jours de recul et malgré une inflammation du tendu d'achille, le bilan ne serait-il pas plutôt positif ?
J'en profite aussi pour me joindre à toi pour féliciter les bénévoles et organisateurs. I'll be back !
Au plaisir de te recroiser sur les chemins !
Vindhya

emy 28/03/2013 08:40



Hello Vindhya :-) Welcome sur mon petit blog! C'est cool d'avoir de tes news :-) Alors, bien rentré? J'espère que tu as bien récupéré?J'espère aussi que tu rétabliras vite ton soucis au tendon
d'Achille...


Tu as tout à fait raison, de toute manière c'est dans les galéres qu'on apprend le plus de choses, sur soi comme sur les choses...


Et c'est aussi dans ce genre de moment que l'on est le plus sensible aux gens que l'on rencontre, comme une espèce de lien invisible... le partage des mêmes émotions à instant T, c'est plus fort
que nous!


Vraiment ravie d'avoir fait ta connaissance Vindhya, j'espère qu'on aura l'occasion de recroiser prochainement sur les sentiers..?


A bientôt, biz, emy ;-)