Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
EMILIE LECOMTE

EMILIE LECOMTE

Trail et montagne, le partage d'une passion..

Publié le par emy
Publié dans : #NEWS

 311602 4131394014039 1758747011 n

 Comment et par où commencer pour raconter ce périple ? ….

D’abord, vous dire qu’il fût placé sous le signe du plaisir avec un grand P !

 Le plaisir d’avoir déjà pu transformer un rêve en réalité, le plaisir d’avoir construit un projet de A à Z et de l’avoir mené à bonne fin, le plaisir d’avoir vécu une aventure énorme, d’avoir remporté un défi, et surtout de s’être amusée du début à la fin à 300% !

 Le plaisir de partager ces moments uniques auprès de ceux que l’on aime ; Qu’ils soient présents physiquement ou non, les moyens de communications modernes raccourcissent les distances, et nous ont permis de vivre intensément ces quelques heures pour rendre fières les uns, faire rêver les autres, ainsi se résume sans doute un beau moment de sport !?...

 Le plaisir d’avoir fait de très belles rencontres,  celles qui vous remplissent le cœur de joie et de chaleur, celles d’ou naissent aussi de nouvelles amitiés, comme  en 2009…

Une aventure humaine en somme, et du bonheur à l’état pur… Authentique, vrai, simple…

Tout comme l’esprit de la montagne… Celui ou la liberté prédomine, et ou tout faux semblant s’efface pour laisser place à l’émotion…

 GR20 JEFF1

Bienvenue sur mon GR20T1!

Peu importe la façon dont on aborde le GR20, que cela soit avec l'esprit de compétition pour le traverser en un temps record, de plusieurs heures à quelques jours, équipé en version maxi light, préférant les nuits fraîches aux quelques grammes supplémentaires d'un confortable et douillet duvet, ou en mode "rando bivouac" sans pression du chrono avec un gros sac à dos et d'énormes chaussures;  que cela soit juste pour le plaisir du retour aux sources, seul, en couple ou entre amis, ou avec la simple envie d'évasion de changer d'air et pourquoi pas se faire une "petite rando" en Corse?...;   Quelles que soient nos motivations à nous retrouver ici sur le mythique GR20, le plus dur sentier de randonnée d'Europe, au fond nous sommes tous unis par la même chose: Notre amour pour la montagne et pour la nature. 

Sans doute est ce la raison pour laquelle il est si facile de lier des contacts avec les gens que l'on croise sur le parcours ou aux refuges?  Dans un environnement ou l'on partage un peu de la même passion, les choses nous paraissent plus simples, plus accessibles...

Néanmoins, il n'y a pas d'approche plus glorieuse qu'une autre, l'essentiel est que l'on porte toujours, tous le même respect à l'environnement majestueux qui nous accueil, pour que la beauté de ce terrain de jeu perdure pour de longues très longues années et offre un tout aussi joli paysage, propre et naturel à tous ceux qui voudrons le découvrir comme nous l'avons découvert: Authentique, splendide, grandiose...

SDC10168SDC10064 

Le résumé en images:

Jeudi 21 Juin 2012, 2h du matin, Calenzana...

DSCF0070Au petite gîte de Calenzana, après une très courte nuit, fort agitée et perturbée par les ronfleurs de ma chambre (...), je n'ai réussit qu'à dormir une toute petite heure... pas grave il parait que ce n'est pas la nuit qui précède qui importe... On verra bien!...

DSCF0074Forcément, on a prévu un peu large en timing, du coup, longue attente d'1/2 heure au départ.... 


DSCN1556L'instant est solennel, je fais pointer pour la première fois de l'étape mes petits carnets pour la FFME (J'en ai deux, un pour la FFME, et l'autre pour moi en souvenir ;-)), par le président en personne, Paul André Acquaviva...

DSCN1558 

 

 

L'heure est venue pour le grand départ, derniers bisous à mon équipe pour lui souhaiter à elle aussi une belle journée...

 DSCF0073.jpgDSCN1561 DSCN1562

Top départ! Il est 4.00 à nos montres, il fait la juste bonne température pour aller en découdre avec ce GR20....

Mon équipement pour cette traversée restera identique tout au long du périple:

Sac à dos  QUECHUA Raid Trail Extend, poche à eau de 2L, couverture de survie, sifflet sur le sac, frontale de secours dans le sac, bâtons monobrin 800 Raid Trail Gilet Raid Trail coupe vent, veste coupe vent speed, manchettes, T-shirt TEC Raid Trail Lady, Short Raid Trail Lady, buff, casquettes, lunettes, frontale pour la nuit, réserve alimentaire. 

      Train d'enfer, sans en avoir l'air, jusqu'au refuge d'ortu di u piobbu ou je passe avec 15 minutes d'avance sur mon timing soit à 6H14. Pas de gardien pour le pointage, du coup j'en profites pour échanger quelques mots avec les randonneurs qui sortent à peine du petit dej, et demande si quelqu'un peut prendre une petite photo devant le refuge pour bien attester de mon passage... Et je tombe comme par hazard sur un traileur, ami de Florent sourbier du mtc, qui fera égalemet le Grand Raid de la réunion cette année... Le monde est vraiment petit!!... Autre constat, ou que l'on soit dans les montagnes, il y a toujours un traileur marseillais qui sommeil... ;-)

Peu avant d'arriver à Bocca Piccaia pour basculer dans la descente vers le refuge de Caruzzo, qui sera mon ravito numéro 1 ou je vais retrouver ma moune et mon chéri, je croise Jean pierre Costa, posté là pour me donner quelques mots d'encouragements, et me proposer gentiment de l'eau des petites galettes et carrés de chocolats noirs; j'accepte avec grand plaisir cette proposition de rafraichissement qui tombe à point nommé, et cette petite douceur sucrée qui va me booster jusqu'au sommet...

J'aperçois en contre bas le refuge, et n'ai plus qu'à me "laisser glisser" à toute berzingue dans la caillasse...


R1 Refuge de CARUZZO, pointage à 8H27...

DSCN1565 DSCN1570

Jusqu'ici tout va super méga bien, j'ai une petite 1/2 heure d'avance, ce qui ne rassure ni mon chéri ni ma maman qui ont peur que je sois partie trop vite, mais de mon côté c'est la grosse banane comme vous pouvez le voir sur la photo d'ailleurs... lol

DSCN1571 

 

 

 

Allez hop hop hop, on traine pas, même si l'accueil fort chaleureux de Marie, la gardienne, m'incite à prendre mon temps, c'est pas tout ça, mais la route est encore un peu longue tout de même... Re départ donc sous l'oeil protecteur (et inquiet...), de mon chéri... 

 

 

 

En plus, faut vraiment pas que je lambine de trop, car je suis attendue de pied ferme à Bocca di Stagnu, dans le haut ASCU, par mon premier accompagnateur: Mon LULU!!....SDC10298.JPG

      Je le rejoins aux alentours de 10H et nous nous embarquons tous les deux sur la variante alpine, ancien GR, qui recoupe plus loin le tracé vers le cirque de la solitude un peu avant Capu di a muvraghia. Mon lulu est surmotivé et affiche une belle détermination à donner le meilleur de lui pour m'aider sur cette section. c'est super! 

Nous arrivons dans le cirque avec bon nombre de randonneurs en chemin, et je décide de longer les chaines sur les dalles légèrement sur la gauche; ça tient globalement bien le pavé, et un exces de confiance va me conduire à une belle chute dans les grosses pierres... Plus de peur que de mal, mais un bon rappel à l'ordre toutefois!...

Nous arrivons presque en haut à Bocca Minuta, et Lulu préfère me laisser partir au refuge, terminer la montée tranquillement à son train, quitte à me rejoindre plus loin dans la descente...

Je file donc tranquillement, mais nous ne serons pas si loin finalement; Il revient bien dans la descente, et nous arrivons ensemble au refuge de TIGHJETTU, pointage à 12H15.

Nous sommes accueillit comme des rois par Charles SANTUCCI, autrement connu pour ses "Pastas sauce tomate et boulettes"....;-) Je vous les recommande!

Ayant 1H20 d'avance sur mon plan de marche à ce moment de la course, nous profitons d'un arrêt un peu prolongé pour se restaurer et boire un coup avec Charlie... Bon rapidement quand même... ;-)

Et c'est repartit en direction des Bergeries de Ballone un peu plus bas... je fais une descente canon, mais sans trop me presser car je sais que la remontée vers bocca di foggiale sera bien exposée à la chaleur, et qu'elle risque fort de me sécher... Nous avons un grand beau soleil, mais j'ai une chance énorme car un vent frais vient régulièrement balayer mon corps chaud mais pas encore en surchauffe...

Sur cette section Lulu m'a laissé filer peu après le refuge de Tighettu; J'en profite alors pour jeter un premier coup d'oeil au portable et fais défiler les nombreux messages qui commencent à arriver... je décide de tchatcher un peu avec my sister par sms interposés, l'occasion pour elle de donner des news fraiches en live, et pour moi de profiter de tout son soutien à distance; je suis d'autant plus portée à cet instant que c'est bien la première fois que ma petite soeur chérie suit une de mes courses avec autant d'interêt... ça me donne un carburant de ouf!!  

Toujours dans cette ascension, j'en profites pour passer ma première commande de ravito frais par tel à mon chéri: "Une orezza menthe bien fraiche please pour le ravito du fer à cheval..." après quelques minutes passées à négocier avec lui pour le convaincre de remonter au castel de Vergio pour aller me chercher mon Orezza menthe, je raccroche assez peu convaincue de l'avoir à l'arrivée.... on verra bien; Je progresse toujours d'un pas bien determiné, et nouveau coup de fil de mon chéri pour me dire de calmer le rythme parce qu'il craint toujours que je sois partie bien trop vite... Ce à quoi je lui répond que j'ai la grosse patate, et qu'il n'a pas de raison de se faire du soucis... Mouais, bon, il est pas vraiment rassuré... 

Pointage au refuge de CIOTTULU DI IMORI à 13H58, soit 1H40 d'avance sur mon plan de marche...

Je comprend pourquoi tout le monde s'affole sur mes temps SDC10326de passage.. D'autant que du coup il faut réorganiser toute la chaîne de suiveurs en fonction de ces nouveaux temps pour être sûr d'être bien à l'heure quand j'arriverai aux ravitos....Certains postes ont en plus de belles et longues marches d'approche, comme à Manganu par exemple ou PFX et coco se sont collés à l'ascension de la brêche de Capitellu depuis les bergeries de Grotelle, puis descente vers le refuge de Manganu, avec un retour de nuit, ce qui leur à fait une petite virée de 10H A/R pour me porter assistance... Chapeau!! Et merci!

Petit coup de stress de Franck qui m'appelle au refuge pour s'enquérir de mon heure d'arrivée sur le poste de ravitaillent au Fer à cheval, car le contrôleur qui doit me pointer du coup n'est pas là!... Et oui logique puisqu'on lui avait indiquer un passage vers 16H...  Je lui indique une arrivée aux alentours des 15H...

 

En effet arrivée effective à 15H03 au Fer à cheval, mon R2, juste au dessous du col de Vergio...

J'y retrouve mon chéri, avec ma fameuse Orezza Menthe (;-)), et ma moune aux petits soins pour moi...

DSCN1581.JPGDSCN1579

Joli comité d'accueil, puisque la tenante en titre du record actuel est venue pour m'encourager: Stéphanie SAMPER ci-dessus... Bel esprit de sportivité Stéphanie, j'adore! Et merci encore pour tant de générosité! ;-)

Guillaume Peretti juste derrière est venu pour m'accompagner sur cette section jusqu'à la brèche de Sogglia; Je retrouve également mon compagnon de route du Team Trail QUECHUA Sebastien TALOTTI qui lui va m'emmener jusqu'à Vizzavona... 

Emy-GR20-n-1.jpg

Egalement sur cette section vont se joindre à nous ma Calou, et Daniel jusqu'au refuge de Manganu.

DSCN1582DSCN1583

Toute l'équipe est au complet sauf notre contrôleur qui arrive 15 bonnes minutes aprés mon arrivée...

Du coup punition Laurent ACQUAVIVA de son petit nom, devra nous accompagner jusqu'au col Saint Pierre....en fait il rentre chez lui... Pas mal comme trajet de retour ;-)

Après une longue pause de 20 bonnes minutes, nous finissons par décoller....

 

En route pour une bonne section bien roulante jusqu'à Manganu, qui va permettre de se détendre un peu les guibolles... Les gros passages bien physiques sont majoritairement derrière moi à ce stade, mais il ne faut pas s'y méprendre, la course commence ici... 

 

 

 

 

Nous faisons une courte halte aux bergeries de Vaccaghja pour me ravitailler en Orezza menthe, et oui je n'ai pas le courage d'attendre sagement le prochain ravito à Manganu que l'on aperçoit déjà au loin.... Il fait chaud et soif!


Nous pouvons entendre au loin les encouragements de tous les randonneurs postés au refuge, guettant notre arrivée imminente, les uns aux jumelles les autres en criant mon nom... c'est enorme de sentir porter ainsi!! 

Nous menons bon rythme tous les 3 maintenant avec Seb et Guillaume, et de voir un accueil aussi chaleureux, nous donne des ailes!!

Pointage au refuge de Manganu à 18H15

SDC10375556069 3670726959503 256507816 n Petite Interview rapide pendant le ravitaillement au frais à l'interieur du refuge, ou j'en profites pour échanger quelques mots avec les randonneurs. Coco et PFX m'ont préparé un ravito d'enfer! il n'y a plus qu'à se régaler!... Et bien prévoir le coup pour la suite, car je vais rentrer sur la section de nuit...

480825 3891813701027 1872476774 nJe retrouve au refuge Mélanie Rousset, qui me fait la surprise de se joindre à nous jusqu'à la brèche de Sogglia, ou nous attendent les Genovesi Père et fils, Stéphanie SAMPER, et le copain de Mel ainsi que leur "petit toutou"...

Super section, bien physique avec une arrivée à la première brèche un peu laborieuse, elle se mérite, mais nous discutons pas mal et du coup, on ne voit pas l'effort passer...

Emy GR20 n°4

Petite photo pour immortaliser l'instant magique, et on repart...

SDC10358

Magnifique point de vue depuis la brèche de Capitellu, qui culmine à 2225M, avec les lacs de CAPITELLO et le MELO en contre bas...

598369 4117494306555 207629844 n Pendant ce temps là, jeff et Stee nous attendent en bonne compagnie à la brèche de Sogglia....

 

 

 

Au loin Guillaume devant, Mel ferme la marche, Seb juste derrière moi il me semble, en arrivant sur la brèche de Sogglia...

250625 4117509546936 958159837 n

Petit moment de détente, nous avons rejoins ma nouvelle équipe d'accompagnateurs pour cette section de nuit jusqu'à Vizzavona: Jean françois GENOVESI juste à ma droite, et Guy, Juste au dessus à côté de Seb... Guillaume et Mel nous quitte ici. Merci encore pour cet agréable bout de route passé en votre compagnie, c'était vraiment super! ;-)

166047 4117498346656 712517484 n

Nous repartons sans trop tarder car à l'arrêt et à cette altitude avec le vent frais on se refroidit très vite...

En route vers le refuge de PETRA PIANA... un peu plus de 6600m de D+ avalés, et déjà 17H15 de course...

Pointage au refuge par Jean CHRISTOPHE PAOLI Jeudi 21 à 21H14... Nous sommes accueillit chaleureusement par Pascal BATTESTI, qui m'a gentiment préparé comme convenu à la reco un bon thé chaud, et il nous a mijoté en plus un super méga plat de pates à la sauce avec des petits lardons, top bon!!!

Emy GR20 n°6Je me suis assise donc pour la première fois, non sous la menace de Seb (lol), qui veille sur moi depuis le début et sur ma gestion des temps de pause... Quelle ne fût pas sa bonne idée de nous jeter un bon plat chaud à la tombée de la nuit, juste avant d'attaquer ces parties de crêtes un peu techniques ou nous aurons besoin de toute notre vigilance multipliée par deux avec le fait de progresser en nocturne...

Nous sommes accompagnés également de 2 pompiers, Jean Chritophe PAOLI justement et Dominique TONDINI, sur cette portion jusqu'au refuge de l'Onda. Nous n'aurons pas trop de 2 phares supplémentaires sur ces scabreuses PINZI CORBINI...

En route donc tous les 6 pour l'Onda par la variante Alpine, passage sans encombre, nous maintenons un bon rythme, et je chantonne de temps à autres...

Pointage à l'Onda Jeudi 21 à 23H15 

Toujours une heure d'avance sur mon timing, tout va pour le mieux. Il n'y a plus qu'à assurer la descente vers Vizzavona, ce qui n'est pas une mince affaire, parce que nous avons bien du mal à anticiper et à percevoir correctement le tracé... D'ailleurs nous nous égarrons un peu dans le début de la descente peu en dessous de la crête de MURATELLU... Nous avons tourné trop tôt à droite, et du coup nous voilà embarqués au beau milieu des rochers Jeff, Seb et moi à chercher la trace, et Guy légèrement en retrait et en amont de nous...

Petit coup de panique me concernant, car je veux éviter au max de perdre maintenant de précieuses minutes inutilement... D'autant que Seb n'arrête pas de me mettre dans la tête qu'il faudrait penser à s'arréter un peu plus longuement à Vizzavona, voir même d'envisager de fermer les yeux.... Le truc carément improbable dans ma tête!...Même pas en rêve je projette 1 seconde m'arréter pour dormir.... Mais Seb ne voit pas les choses de cette façon et tente en boucle de me convaincre des bienfaits d'une micro sieste... 

Bref, après avoir donné sa frontale à Guy pour parer la sienne défaillante, c'est maintenant Jeff qui se retrouve dans la peine ombre... Mon phare Mila que je lui ai tant recommandé pour son efficacité sur le champ d'éclairage vient de rendre l'âme... Plus de batterie... C'est vrai qu'à plein gaz l'autonomie est considérablement réduite...

Il est un peu plus d'1H du matin maintenant, et sur qui nous tombons au beau milieu de la descente vers Vizzavona à l'approche des cascades...?? Guillaume PERETTI! Trop fort! Au lieu de faire la fête comme il se doit en ce 21 juin ou l'on célèbre la fête de la musique pour les uns, ou l'on tente un record pour les autres (...), il a préféré nous rejoindre pour faire encore un bout de route au beau milieu de la nuit, et j'ai envie de dire, au beau milieu presque de nulle part!!... Excellent de retrouver là! 

Nous filons donc maintant tous les 4, Seb, Jeff, Guillaume et mois vers Vizzavona. Nous faisons qu'une bouchée de la section roulante après la passerelle, à l'endroit ou PFX à demandé lors de notre reco ce qu'ils étaient entrain de détruire, alors qu'ils étaient plutôt en train de construire voir même d'agrandir une baraque à frites (:-))) trop fort ce PFX!)...Les jambes avancent toutes seules, une relance fort agréable après cette descente interminable... Nous débouchons sur la route, et c'est le pointage à Vizzavona à 1H55 vendredi 22, soit avec 1H05 d'avance sur mon roadbook et très agréablement accueillit par mon chéri bibi...

DSCN1589

J'ai pris la décision après mûre reflexion, de céder à la suggestion insistante de seb quand à l'idée de m'arréter plus longtemps... Aussi, je lui dit ok 15 minutes pour domir, 15 minutes pour me changer, manger et repartir... il me dit ok et guette la montre. Je sais qu'il ne sera pas en retard, et je lui fait totalement confiance. 

Je choisis donc une voiture assez proche et m'allonge tel quel sur la banquette arrière, à "l'arrache point.com", le T-shirt trempé même pas retiré rien; je ferme les yeux, et comme je le pressentais, mon corps n'étant pas du tout habitué à cet exercice depuis le Bimbache (mon dernier "vrai" Raid multi...), il se demande bien pourquoi on lui offre un peu de repos au bout de 22H de course!!?? Ce n'est que bien trop de confort, et comme chacun sait, le confort n'est qu'une sensation de civile!...;-) 

A peine les 15 minutes écoulées, besoin de personne pour me réveiller puisque je n'ai pas dormi; En revanche j'ai un mal de dingue à me rebooster rapidement pour me changer au sec, manger et repartir... Moune calou et coco m'apporte successivement de leur chaleur, de leur soutien, et de tout ce dont je pourrais avoir besoin pour être bien... Que c'est bon d'être cocooner comme cela; On aimerai que l'instant dur le plus longtemps possible, juste pour profiter à fond de tant de gentillesse et de douceur!... Merci les filles! Mes 3 mamans du moment ;-) 

Moune s'affère à me préparer un bon ravitaillement sous l'oeil attentif de mon prochain ange gardien, Jean Louis cinqui...

252338 4117499706690 2074499989 n484364_4117502226753_467892325_n-copie-1.jpg

Malgré toute sa bonne volonté, et je sais qu'elle y à mis toute son énergie pour que tout soit parfait, mais là, à cet instant précis, c'est le drame international.... Moune et Franck sont chargés de mon assistance à ce poste, et je ne sais pas qui a préparé mes boissons, peu importe, mais je n'ai pas eu celle que je voulais, et je comptais évidemment dessus pour l'étape à venir...

j'avais souhaité un HydramiNov à la menthe, et ils m'ont mis une boisson qui n'avait rien à voir avec le schmil...en fait, j'apprendrai plus tard qu'il y a eu confusion avec une autre boisson du même nom, mais pas du tout la même chose...

Bref, en fait ce n'est pas si grave, ce qui se passe c'est que l'arrêt dodo qui n'en n'était pas un m'a méchament mis tête en vrac, et je subi un très très mauvais réveil si on peut dire... 

Dans la continuité de ces mésaventures, nous prenons la route avec J lou pour Ecapanelle, section très roulante et que j'affectionne pourtant particulièrement, mais là, dans mon brouillard du moment, je ne cesse de ronchoner, tantôt pour ma boisson, tantôt parce que ci, tantôt parce que ça, bref, interieurement je me dis "pauvre Jean Louis, t'es pas tombé sur la meilleure section..."; Je plonge ma main dans la poche pour attraper le portable, bien décidée à passer un coup de fil à toute la terre pour avoir enfin ma boisson au prochain ravito...(Porte nawak La LECOMTE quand elle a une idée en tête elle ne l'a pas ailleurs... bref...), je plonge la main dans la poche disais-je, et là, c'est le drame supra méga international!!!... Mes petits ballotins de gateau sport que ma moune m'a préparé avec amour, étaient comment dire "un peu mou", et là, bah y a carrément un ballotin qui s'est crevé dans ma poche, celle du portable biensûr, logique, et du coup ce dernier s'est retrouvé transformé en une délicieuse tablette de chocolat!.... Rigolo, oui peu être, mais disons que sur l'instant, j'avais pas vraiment envie de chocolat, et encore moins de rire.... Heureusement Jlou est arrivé à mon secours, voyant mon état de détresse pour si peu, et il m'a sauvé le portable, ouf! Merci Jean louis! "Jean Louis always connect people"...:-)

La nuit va enfin bientôt s'effacer pour laisser place à un joli lever de soleil... Il me tarde que mes neuronnes se remettent correctement en marche pour passer la seconde... 

DSCN1594

Nous sommes maintenant sur la partie Sud du GR20, celle dont tout le monde vente son aspect "roulant"... Oui, certes quand on a mangé de la rocaille pendant grosso modo plus de 100KM, la verte pelouse des pozzines revet effectivement du coup un aspect beaucoup plus lisse et douillet, mais il ne faut pas s'y méprendre, il reste encore de bonnes difficultés à venir:

comme les crêtes entre Prati et Usciolu, pas vraiment "roulant", la montée de l'Incudine, pas vraiment non plus, la descente vers ASINAU, tout sauf roulante, ou encore la montée et la traversée de Bavella...

Beau programme en perspective donc pour cette nouvelle journée qui s'offre à nous...

Pointage à E CAPANELLE vendredi 22 à 5h15....

DSCN1592 DSCN1590 

C'est Pierrot MILELLI du conseil général de Haute Corse qui officialise le passage comme en atteste les photos ci-dessus...;-) Merci Pierrot!

Je crois bien que c'est ici ou je râle une fois de plus pour ce fameux Hydraminov à la menthe que personne ne veut me donner!!! Sniff C'est ici aussi que l'on se rend compte Franck, moune et moi, que nous ne parlons pas du tout de la même boisson... Breffff

DSCN1595

Tant que je râle, c'est qu'il y a de la vie, et tant qu'il y a de la vie, il y a de l'espoir...!

Nous repartons donc avec Jean Louis, et peu être 5 minutes après le ravito, je me paye une boîte pourrie sur un sentier qui l'est tout autant... Coup d'oeil rapide sur la seule douleur qui vient me taper le crâne: Mon petit doigt de la main droite, plié dans le sens opposé ou il devrait normalement se trouver.... aïe, il faut redresser ça rapidos pour ne pas être génée ensuite...

Heureusement "Mac gy Jean louis" possède plusieurs cordes à son arc, certes il répart les portables en chocolat, mais il répart également les petits doigts retournés... Et oui, c'est beau d'être pompier! ;-)) Il me redresse ça en 2 temps trois mouvements, et c'est repartit comme si de rien n'était...

Ce coup d'éclair m'a remis les idées en place, et je me sens beaucoup mieux lorsque nous arrivons au col de Verde, pointage à 7H20 soit avec 20 minutes de retard sur mon timing... La tendance s'est inversée ce matin... Et cette difficulté à me remettre dans le rythme, et l'enchainement de ces péripéties m'ont fait perdre un temps précieux... 

Malgré toute la bonne volonté de Jean Louis à me remettre en selle pour gratter notre retard, nous sauvons tout juste les meubles sur ce poste.

Il ne faut plus perdre de temps, maintenant on joue plus que jamais la montre, et ce sera mon leitmotiv pour la suite...

Ravito ou je trouve enfin mon Hydraminov menthe! c'est un signe... ;-) 

DSCN1598DSCN1599

Et ou je fais pointer mon carnet par de nouveau Pierrot MILELLI!

Seb nous rejoins sur cette section et si sa cheville le permet, il m'accompagnera jusqu'à BAVELLA! je suis trop contente à l'idée de cette nouvelle!

Reboostée plus que jamais si l'eut été necessaire de l'être d'avantage, nous enquillons cette montée que je sais être très rapide, vers le refuge de Prati. Et effectivement 1H plus tard à 8H32 je pointe au refuge.

Arrêt très rapide juste le temps de remercier Jean louis et lui souhaiter bonne journée car lui va enchainer le boulot, et nous repartons joyeusement avec Seb.

 

C'est sous une chaleur étouffante que nous continuons notre route, et pour ne rien arranger, nous allons rester un petit moment bien exposés au soleil puisque nous serons sur les crêtes jusqu'au refuge d'USCIOLU. Cette partie est géniale, on escalade un peu ça et là, et on profites d'un panorama sompteux à 360, c'est vraiment exceptionnel!

Ce décor sublime nous donne envie de pousser la chansonnette, et nous nous mettons à ressortir nos plus beaux morceaux pourris, du style "le petit bonhome en mousse"... ou encore "Qui a du caca kaki..." ou les collector des "Musclés", grand groupe des années 90 ....;-)) En fait ça nous amuse beaucoup, et les randonneurs que l'on croise doivent nous prendre pour des fous!.....Mais ça ne nous arrête pas pour autant!... Et tout ça en mangeant les excellents Tucs salés de Seb!

Pointage au refuge d'USCIOLU à 11H35 par François PANTALACCI.

Nous retrouvons Mon Lulu et Calou, venu me porter le ravitaillement par une belle marche d'approche depuis COZZANO, très joli village au demeurant...

Ils m'ont installés un vrai festin, et François, le Gardien, nous a gentiment préparé un méga bon plat de pates au fromage que nous engloutissons en 2 temps trois mouvement avec Seb;

Nous attaquons alors une partie que je qualifierai de vrai "Four" naturel: de grosses dalles blanches ou toute la chaleur s'accumule bien comme il faut pour nous la restituer aussitôt version puissance 1000!... Nous supportons une moyenne mini de 40 degrés alors que nous sommes à 1850M d'altitude... Alors que nous cherchons l'air pour nous refroidir, nous descendons enfin vers le plateau du COSCIONE, ou je retrouve mon Pierrot et une Orezza Menthe bien fraîche commandée tout spécifiquement à notre "Panneau cailloux";

Point de rencontre baptisé tout spécialement pour l'occasion par notre petit groupe lors de la Reco avec Guy et Jeff Genovesi, lulu Pfx et moi...

SDC10197.JPG

A ce poste j'ai 1Heure de retard sur le timing prévu, ce qui inquiète le petit groupe qui m'attend: incudineJeff qui va de nouveau se joindre à moi jusqu'à l'arrivée, Guy venu m'encourager, Pierre pour le ravito boisson et surprise de Denis Orsini qui souhaite également faite un bout de route avec nous. 

La montée de l'Incudine passe bien et plutôt rapide; GR20 JEFF1

 

 

 

 

 

Nous avons rejoint le nouveau GR et basculons maintenant dans la descente pour le refuge d'ASINAU. J'appréhendais un peu cette descente car à la reco elle m'avait bien séchée les jambes; mais là, décidément dans un bon jour, mise à part le fait qu'elle n'est pas drôle du tout et qu'on a l'impression de ne jamais en finir de ces gros blocs de rocher et ces grosses dalles et avec la chaleur qui vient nous tapper le crâne, malgré tout point de vue musculaire rien à signaler.

Bref ravitaillement au refuge d'ASINAU ou nous repartons toujours en quête de gratter du temps.

Il me semble que nous mettons une éternité à trouver la jonction variante alpine pour Bavella. non pas que nous n'avançons pas, bien au contraire, bien que la cheville de seb le face attrocement souffrir, il sert les dents bien comme il faut, et avance parfaitement bien. Plus déteminée que jamais je me cale dans les roues de Jeff, poussant de temps en temps au cul pour aller encore un peu plus vite dans cette ascension, ou la seule chose que j'ai en tête c'est : "aller, c'est la dernière après il n'y a plus qu'à se laisser glisser jusqu'à l'arrivée...." 

Bon biensûr il faut y voir une façon très imagée de mon esprit pour simplifier les 20 kilomètres restant à parcourir entre le col de Bavella et conca. Car il ne s'agit bien évidement pas que d'une descente, mais une section de grosses portions de relances, de bosselettes, et bien entendu la grosse descente du finish... BAVELLA 3Ouais, bah en attendant la régalade il y a toutes les crêtes de Bavella à traverser, et je peux vous dire que à cet instant, qu'il a fait tellement chaud depuis ce matin, on a tellement eu de soleil sur la peau, que je ne supporte plus ses rayons. Il est 17H Passé, et la moindre exposition au soleil me porte sur l'estomac, les nausées se font régulières, et j'ai l'impression de cramer à chaque fois que je repasse au soleil.

Un coup de chaud? c'est rien de le dire! je cherche l'ombre désespérément.... 

photo

bavella-2.jpgC'est mon deuxième coup de moins bien. 

Seb me surveille de pret, car mes pas ne sont plus très assurés dans cette nouvelle descente technique qui va nous mener jusqu'au col. Il me transmet tout son soutien aussi bien moral que physique, mais là j'avoue c'est dur!... Il me tarde d'arriver au col!... Ou je peux déjà entendre au loin les encouragements de mon équipe, et ou l'on peine à distinguer les couleurs vives de leur maillots;

Mais pas de doute c'est bien eux! cool, hop, baume au coeur, un pas devant l'autre, ou plutôt un pas après l'autre dans cette descente interminable, et je débouche sur mon Lulu venu à ma rencontre... Les larmes me montent aux yeux tellement je suis heureuse de le trouver là, et tellement j'en chie à cet instant... 

Les encouragements se font de plus en plus forts, de plus en plus intenses, de plus en plus nombreux.... Coup d'oeil sur le champ large de la caméra de France3 venu vers faire un bref reportage sur ma traversée... DSCN1618et c'est l'arrivée au col de Bavella, ouf, enfin! 

Il est 18H20...

DSCN1620

 

bavella C'est énorme l'acceuil qui m'est reservé! A un moment ou mes batteries sont déchargées, j'ai l'impression de refaire le plein d'energie juste à sentir le soutien de toute mon équipe qui m'entoure, et de tous les gens qui sont autour pour nous applaudir...

Ma moune m'a préparé un super petit ravito aux petits oignons, mais j'ai tellemement le ventre retourné avec la chaleur que je ne sais pas trop quoi avaler... Sucré? BURK! Salé alors? ouais mmmh, bof... Mais quand même, j'avale un truc ou deux histoire de ne pas repartir le ventre vide, et m'assoit pour la 3ème et dernière fois de ce périple.

Entre deux gorgées d'eau fraiche (je crois que j'avais commandé un coca et une orezza menthe, il me semble que je n'ai bu ni l'un ni l'autre finalement....), un petit mot à Xavier Pierlovisi de France3 pour sa brêve du jour sur VIASTELLA...DSCN1623

ça y'est je touche au but... Ou presque! Voici enfin la dernière section, plus de 38 heures de courses se sont écoulées, il reste 18km à parcourir et un peu moins de 600M de D+ répartits sur toute la section. Facile me direz vous! effectivement sur le papier on se dit "aller, y'en a pour grosso modo 2 bonnes heures!".... Oui, oui, mais non en fait, pas là non! 

Dans mon road book, j'ai estimé cette section à 3H. Et, je ne le savais pas, mais il s'avère que kilian Jornet lorsqu'il est passé lors de son record, sur la section col de BAVELLA/Conca a lui même mis 3H01... 

Je fais un rapide calcul dans ma tête et je me dis "ouhaa... ça va être chaud du coup de rentrer en moins de 3H".... Mais pas moyen, coup d'oeil à la montre, et même si je me suis fait une raison, je ne passerai pas en dessous de la barre des 40H, je veux rentrer en moins de 42h c'est juste une question de principe, d'honneur, de volonté et de tout ce que vous voulez..... 

Et pendant ce temps là, vous qui me lisez, avez peu être fait parti de ceux qui pariaient sur mon heure d'arrivée....?? ;-)

Je motive ma nouvelle équipe d'accompagnants: Mon Lulu, Daniel qui ne fera qu'une petite partie avec nous, Jeff, et Denis: "Les gars, c'est simple, on a un challenge, il faut absolument mettre moins de 3H jusqu'à l'arrivée"... 

Le ton est donné, et nous partons tous d'un pas largement motivé, qui laisse présager sans doute de la plus belle section en terme de rythme...

Je passe devant pour ne pas me laisser "endormir" par un rythme donné. Denis lui nous ouvre la voie un peu plus loin, et nous constituons Lulu Jeff et moi le petit TGV de "poursuivants"... Les montées/descentes dans la caillasse parsemée de racines sournoises, s'enchainent à vitesse grand V... C'est fou comme on peut passer d'un état à un autre en un laps de temps très court, simplement par la force mentale... Il y a moins d'1H je titubais à moitié en descendant vers le col de Bavella subissant un terrible coup de chaleur, et maintenant j'ai la sensation presque que je démarre mon GR20....

Pointage au refuge de Prati à 19H20, soit moins d'1heure depuis le col de Bavella...

Nous faisons un "stop and go" ultra rapide, juste le temps de faire tamponner le carnet, que Lulu ravitaille sa boisson, et nous repartons sous les yeux ahuris des randonneurs qui sirotent leur bière fraîche tranquillou....

Je valide régulièrement auprès de Denis qui connait bien le GR le timing que l'on peut espérer sur notre allure... Et parfois je suis rassurée, et parfois non... De quoi me redonner un coup de sang à chaque fois, autant de bonnes raisons pour ne pas se laisser griser par ses bonnes sensation et cet endroit magique; car même si je joue la montre, je ne manque pas une miette du décors somptueux dans lequel nous évoluons. Il est 20H passé, et la lumière du soleil couchant nous renvoi des paysages extraordinaires!...

Malgré tout, l'heure tourne, encore et toujours, et je peine à voir arriver cette fameuse dernière descente... Je me rencarde auprès de Jeff, qui n'ose pas me dire qu'il reste encore des petites montées/descentes faciles, avant d'entamer le finish... Denis, de son côté me promet sans cesse que ça y'est c'est fini on ne va plus monter.... Mais pourtant, je sens bien dans mes cuisses que nous ne sommes pas sur dU plat tout de même...Blonde, mais pas que... ;-)

Et tout à coup, flash back de 3 ans en arrière je me revois dans le finish de la Réunion à la diag en 2009, ou je suis censée être dans la descente vers la Redoute, et ou en fait, on ne fait que remonter sans arrêt.... Vl'a la gueule de la descente...

Et ben là c'est un peu la même... Sauf que le moral commence à être just limit, il ne faudrait pas que ça dure une éternité.... C'est fou, car j'ai beau connaitre cette partie pour l'avoir déjà faite une fois, je me laisse surprendre malgré tout, à l"insu de mon plein gré", par le tracé...

....ca y'est....La voilà!!! La dernière des dernière....! ça sent l'écurie à plein nez....! Je n'ai jamais été si pret du but!! Y a plus qu'à.... Dérouler à fond les ballons dans cette descente, et c'est l'arrivée... Je crois bien que de toutes les courses que j'ai faites, je n'ai jamais descendu aussi vite!!... Je ne sais même pas comment j'ai posé les pieds à certains endroits bien scabreux...? Je crois que c'est ça qu'on entend par "Débrancher le cerveau"... 

En mode "automatique" jusqu'au bout! ça m'ira parfaitement bien; Je sens Jeff et Lulu derrière moi bien calés dans le rythme, qui poussent, qui poussent tout ce qu'ils peuvent pour nous donner le meilleur train et faire un finish magistrale! 

Dernier virage,  nous sifflons (je crois que j'ai réussie enfin à améliorer mon sifflet aucours de la traversée...;-)), pour annoncer notre arrivée imminente, je débouche sur mon chéri qui me tend les drapeaux de la Savoie et de la Corse, je lui glisse un furtif " c'est pas ici l'arrivée", tellement je suis dans mon mode "Robo", et je donne tout ce que je peux, lâche mes dernières forces (ou pas...?), dans la bataille, et suis accueillie merveilleusement par toute ma dream Team, et nos amis Corses à CONCA à 21H22. Pari réussit, nous bouclons la section en 2H54... 7 minutes de moins que Kilian, une fois n'est pas coutume.... ;-), mais nous pouvons savourer l'instant!!


553663 4131395054065 1406031744 n 

Record battu, 41H22'10"! c'est le nouveau record féminin officiel de traversée du GR20.

17470247

Je suis tellement heureuse! D'avoir réussit ce challenge, mais surtout d'avoir pu le partager, et d'avoir vécue une aventure humaine énorme!

Instants de douceur avec le toutou de Mèl, vicky, venue me féliciter...

553089_4131396734107_868246468_n.jpg

SDC10404Oui bon, je crois qu'il va falloir aller se prendre une bonne douche avant un bon repas pour fêter tout ça! En voiture Simone!...

SDC10418

L'heure est venue de se restaurer un peu, de souffler, et de boire un coup pour fêter ça!


Merci encore à ma dream Team et tous mes accompagnants, à vous tous qui nous avez suivi et soutenu, à tous les Corses qui nous ont vraiment accueillis comme des rois, à mes partenaires QUECHUA, BVSPORT et EffiNov Nutrition, Mille mercis à vous tous, sans qui cette aventure n'aurait pas eu la même saveur!

SDC10410 544996_3646618916817_859436922_n2.jpg


 A trés bientôt sur les sentiers ou ailleurs!

 

Vive le GR20, le trail, la montagne et vive la vie!

 

Emy

Commenter cet article

philipp 28/07/2012 11:13

bonjour Emilie
on ne se connait pas mais on se cotoit... je bosse avec Vincent sur les reco UTMB et les GR20 trail (en 6 jours !).
Avant je bossais a Quechua. c'est moi qui ai initié les premiers contrats coureurs (Vincent, l'équipe de raid, Dawa). j'ai quitté Quech en decembre 2008. tout ca pour dire chapeau bravo etc car le
GR20 en 42h ca calme. nombres de gars vont se casser le nez dessus. J'ai lu qq part que tu habitais Thorens ? moi sur Aviernoz jusque fin septembre et sur Thorens ensuite. Une petite sortie dans
les montagnes un de ces jours ? a'rvi Phil

younette 18/07/2012 16:20

Ce record tu le mérites tellement, tu l'as préparé de main de maître, et tu le partages aussi généreusement que tu l'as mis au point, MERCI !
J'ai souri dans le passage où tu ronchonnes, ben oui sinon ce ne serait pas vraiment toi ;-) !
A très vite, bizzz

martine 12/07/2012 13:36

je veux la suite... super tu nous mets en haleine