Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par emy

Le microbiote intestinal, "le second cerveau" ...

"Notre équilibre digestif dépend de celui de notre « trépied » intestinal, constitué de trois piliers interdépendants : la muqueuse intestinale, la flore intestinale et le système immunitaire intestinal."A.Berthoud

Les sportifs s'interrogent beaucoup sur l'alimentation. Ils espèrent trouver les réponses à leur troubles digestifs en course le plus souvent, ou tout simplement cherchent à savoir ce qui leur permettra d'être en forme, d'avancer plus vite, ou de perdre du poids pour optimiser ainsi leur "performance"... En apparence en tout cas. 

Lorsqu'il s'agit de "manger", l'homme moderne instinctivement est attiré par ce qui lui fait "envie", ce qui lui semble être "bon" pour lui, ou tout du moins, ce qui a "bon goût" pour lui. Ainsi, il agit par préférence gustative et non par "efficacité". En premier lieu, il va rechercher le plaisir de la bouche, mais ne va pas se préoccuper de ce qu'il se passe ensuite dans son corps pour la digestion, ni même de ce que peux lui apporter d'un point de vue "nutritif" les aliments qu'il vient d'ingérer....

A la question "comment t'alimentes tu toi Emilie?", ou "Quelles sont tes préférences alimentaires, ton menu type d'avant course ou de récup etc etc" (...), je préfère expliquer en commençant par le début, sur le fait qu'il convient déjà de comprendre la raison pour laquelle nous mangeons! Hormis le fait qu'il existe ensuite une multitude de "bonnes manières" d'apporter les nutriments essentiels et intéressants pour le bon fonctionnement de notre organisme, qui peuvent être aussi nombreuses et individuelles qu'il existe de différences d'une personne à une autre, et que compte tenu de ce paramètre, il est impossible d'affirmer qu'une seule et unique manière de s'alimenter est LA seule et unique règle à suivre! ... Le "modèle d'alimentation" est à la nutrition ce que le "plan d'entrainement" est à la préparation physique!.... Individuel, multiple, & aussi varié qu'il existe de spécialités sportives, et de paramètres physiologiques différents!...

Pour autant, un seul démoninateur commun existe: si notre "terrain" n'est pas en bon état de fonctionnement, les aliments que l'on ingère seront mal ou pas du tout assimilés; Autrement dit, ils iront directement à la case "élimination", et en gros on aura mangé et perdu de l'énergie à digérer pour rien! ... Or nous mangeons bien pour produire de l'énergie à la base, qu'elle soit mécanique, intellectuelle ou calorique; nous mangeons pour apporter des nutriments essentiels à notre corps, pour son métabolisme, pour qu'il puisse ensuite transformer ces éléments en énergie... La qualité de ce que nous lui apportons en nutriments (minéraux, acides aminés, oligo-éléments etc) peut permettre à notre corps de mieux fonctionner, et donc d'être un facteur d'amélioration de la performance! CQFD

Avant tout chose donc, il convient donc de prendre soin de son équilibre intestinal, un sujet passionnant, bien expliqué ci-après dans 2 articles rédigés par Anthony Berthou, Nutritionniste spécialisé en micronutrition et en sport-santé.... Bonne lecture à vous! ;)

emy

Le microbiote intestinal, "le second cerveau" ...

"L’intestin est avant tout un filtre, une barrière entre l’extérieur et l’intérieur de l’organisme. C’est lui qui permet le passage des nutriments vers nos cellules. Cette barrière très fragile a une épaisseur de quelques microns et une durée de vie très courte (6 jours). Notre santé, énergie, système immunitaire, les per- formances et la récupération sont directement liés au bon fonctionnement de notre intestin.

Bien que bon pour la santé, le sport peut avoir des conséquences néfastes sur l’intestin. Parmi elles, figure le « syndrome de reperfusion ». Pendant un effort intense, le sang est prioritairement dirigé vers les muscles, les autres organes sont par conséquent « sous-alimentés ». C’est en particulier le cas pour l’intestin dont les fonctions digestives sont mises en « stand-by ». Au moment où l’effort prend fin le sang qui est oxydé revient dans le système digestif et entraîne une souffrance de la muqueuse intestinale. Ce « syndrome de reperfusion » est une cause importante d’hyperperméabilité intestinale chez les sportifs. Intolérances alimentaires et troubles digestifs en sont souvent les conséquences." PhytoQuant Sport

PhytoQuant Sport a développé un concept unique en 3 phases, dont la 1ère "Mise en condition" a pour objectif la prise en charge de l’intestin pour une parfaite assimilation des micronutriments:

La "Mise en condition" consiste en l'optimisation de la santé et des fonctions intestinale:

- Amélioration de l’équilibre de la flore

- protection des muqueuses

- Régénération de la paroi

- Optimisation des fonctions

- Amélioration de l’assimilation des nutriments

 
Le microbiote intestinal, "le second cerveau" ...
Le microbiote intestinal, "le second cerveau" ...

Voici mon témoignage qui figure dans le livre "l'assiette du sportif" parût aux éditions Hachette, et édité en Avril 2016. Un livre facilement accessible à tous, et qui aborde la nutrition et le sport de manière simplifiée et ludique. Un bon début pour comprendre le pourquoi du comment! ;) ....

Commenter cet article